Le Royaume de Galicia Index du Forum
Le Royaume de Galicia Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

05/07/2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Royaume de Galicia Index du Forum -> Galicia et ses alentours -> La taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Logan Wayard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 5 Juil - 22:58 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

La nuit venait à peine de tomber sur le village qu'une ombre se faufilait parmi les habitants. Revêtus d'un long manteau de velours noir, j'avançais lentement d'un pas souple et léger. Bientôt, une pluie battante se mit à tomber dans les alentours et c'est d'un pas un peu plus rapide que je me pressais vers le bâtiment le plus proche. Je poussais brusquement la porte et pénétrais les lieux avant de laisser le capuchon qui cachait mon visage glisser sur mes épaules. Mon regard fit rapidement le tour de la pièce. Il n'y avait rien à part des buveurs dont sans doute quelques clients habituels et de jeunes serveuses qui faisaient de leur mieux pour échapper aux mains baladeuses. Le patron, quant à lui, était tranquillement installé derrière son comptoir à compter l'argent qu'il s'était fait jusque là. Poussant un lourd soupir et laissant Draghixa, mon familier, se faufiler hors de mes vêtements, je me dirigeais vers le bar et commandais une boisson forte avant de prendre la direction du fond de la salle. C'est là que je trouvais mon bonheur, une table inoccupé et bien caché dans l'ombre. Je m'y installais et, sirotant mon verre, laissais mes yeux parcourir l'assemblée, notant le moindre détails. 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Juil - 22:58 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Laurelin Fowl
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 5 Juil - 23:36 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

La jeune femme glissait élégamment entre les habitants du village. Le ciel d'encre avait fait bien vite son apparition, annonçant la fin de la journée. Le capuchon tirait sur le haut de sa tête, cachait la majeure partie de son visage. Seules ses lèvres pulpeuses étaient à la vue de tous. Quelques gouttes se mirent à tomber sur les pavés crasseux et glissants de la place. Les villageois se mirent à accélérer la cadence, même certain coururent sous les arbres se mettre à l'abri. La princesse quant à elle, continuait ses déhanchements lents, gardant un même rythme régulier. Ses cheveux longs ondulaient le long de sa modeste poitrine qui se cachait sous un ciré.
Laurelin ne voulait pas que cette journée se finisse ainsi... Elle était en quête comme chaque jour, d'un peu d'adrénaline, de danger et d'aventure. Elle voulait que l'excitation lui prenne. Oui, la princesse était volage et posait un vrai soucis à sa famille...et elle en était plutôt fière.
La jeune fille sifflota une mélodie alors que ses bottes claqués sur les pavés noires du village. La journée lui avait donné plus soif et faim que l'excitation à laquelle elle s'attendait... Laurelin s'était fait plaisir en s'achetant un collier en or dans une boutique non loin de sa position actuelle. Ses pas la conduisirent face à une taverne assez banale en soit mais les gargouillis incessant de son ventre l'empêchèrent de faire demi tour. Elle s'avança vers la porte qu'elle ouvrit sans hésitation. La chaleur du bâtiment lui lécha le visage dès son entrée. La princesse laissa la porte en bois se fermer d'elle même alors qu'elle gagnait le bar tout en roulant son regard le long de la pièce. Quelques regards d'habitués se fixèrent sur elle mais elle n'y prêtait pas grande intention. 
Alors que la jeune frivole qu'elle était, prenait place sur un tabouret, une lumière bleue roula sur ses traits féminins et délicats. Sa peau ondula, créant une multitude de vaguelettes le long de ses pommettes, son menton, ses yeux, son nez... laissant place à une toute autre personne.
Laurelin jeta son capuchon sur ses épaules... Enfin Laurelin... C'était plutôt une femme, toujours aussi belle mais possédant un visage plus doux, moins félin... Une femme à la poitrine bombée et un peu trop sage. Bref, une femme qu'elle n'était pas et que parfois elle regrettait de ne pas être. Non pas pour le côté sage, mais surtout pour la poitrine. Ses cheveux étaient courts, lisses et noirs, une coupe à la garçon. Elle y passa la main gantée, affichant un grand sourire sur ses fines lèvres. Ses yeux métalliques fixèrent le barman alors qu'elle commandait une bière et de quoi manger.
L'assiette devant elle, elle se mit à manger... vraiment sauvagement. Et dire que c'était une princesse... Elle ne cessait néanmoins de garder un œil sur les ivrognes et les quelques villageois qui lui portait beaucoup trop d'intention...
Revenir en haut
Logan Wayard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 6 Juil - 00:00 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

Mon verre dans la main, je baillais longuement puis entrepris de me lever pour réserver une chambre lorsqu'une nouvelle personne pénétra les lieux. Je haussais un sourcil et sans vraiment savoir pourquoi, fixais mon attention sur l'inconnu. Sur la nouvelle venue. Il s'agissait bien là d'une jeune et jolie jeune femme, j'en étais sûr et certains malgré le fait que je n'avais fait qu'apercevoir des lèvres plutôt pulpeuses et... de long cheveux blond ondulés. Un fin sourire étira mes lèvres. Je suivis du regard la belle inconnue jusqu'au bar. Je comprenais cependant que cette personne était spéciale. Et rapidement. Lorsqu'elle abaissa le capuchon de son ciré, à la place des mèches blondes et ondulés se trouvaient des cheveux court et noir, aussi lisse que possible. Fronçant les sourcils, je réfléchissais à ce que pouvait bien signifier cette mascarade. Il n'y avait pas trente-six solutions. Pour connaitre la vérité, j'allais devoir enquêter. Me levant alors, je me dirigeais d'un pas nonchalant vers le bar et m'asseyais sur le tabouret qui se situait juste à côté de celui de la jeune femme. Je terminais mon verre cul sec et grimaçais avant d'en commander un second. Tandis que le patron des lieux s'éloigner, je tournais le visage vers l'inconnue.

Vous cherchez à passer discrète n'est ce pas...? Vous aviez de belles formes, une chevelure qui rendrait plus d'un poète complètement fou et des lèvres... si attirante que n'importe quel homme serait prêt à payer le prix fort pour pouvoir les effleurer. Alors dites-moi pourquoi une jeune femme séduisante et très douée en magie puisque métamorphe cherche à se cacher sous les traits d'une toute autre personne...?

Je l'observais encore un moment silencieusement puis murmurais un "merci" à l'intention du tavernier qui m'apporter ma commande avant de fouiner un peu dans mes poches et dans sortir une bourse pleine d'or. J'en déposais cinq pièces sur le comptoir, une somme qui aurait largement suffit à payer deux verres. Je les poussais du bout des doigts vers l'homme et lui fis un léger sourire.


C'est moi qui paye l'addition, pour les quatre autres pièces d'or, vous n'aurez qu'à vous dire qu'elle suffiront largement à acheter vos services...

Le sourire que j'affichais un peu plus tôt disparut aussitôt, laissant place à un visage sérieux.

Et maintenant allez voir ailleurs si j'y suis... Ou vous allez le regretter.

L'aubergiste secoua vigoureusement la tête puis s'éloigna vers une autre table où il fit mine de s'intéresser à une partie de cartes. J'en profitais alors pour reporter mon attention sur la jeune femme.

Désormais nous pouvons parler librement. Je suppose que vous ne m'auriez rien dis si cet homme était resté à nos côtés...
Revenir en haut
Laurelin Fowl
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 6 Juil - 00:42 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

Laurelin finit son assiette et but son verre d'un trait. Elle essuya du revers de la main gantée ses fines lèvres humides. La princesse bailla non élégamment et s'apprêta de s'étirer les bras en les dressant au dessus de sa tête mais s'arrêta net lorsqu'un inconnu prit place à ses côtés. Ses petits yeux métalliques se fixèrent sur les pièces d'or qui cliquetèrent sur le comptoir. Elle souleva un de ses fins sourcils et arbora un regard blasé. Elle détestait qu'on lui paye des choses... elle avait bien assez d'or à faire dépenser à son très chère père. Néanmoins, elle ne voulait pas se précipiter à le juger. Il pouvait peut être faire partie de sa troupe d'esclaves sexuels après tout.
Elle le dévisagea du regard suivant chaque trait de son visage, ses mèches grises folles, ses vêtements et... son étrange créature qui prenait place sur son épaule. Un large sourire étira ses lèvres roses. Pourquoi ne pas faire connaissance?
Laurelin suivit du regard l'aubergiste qui gagna une table plus loin. Ses doigts disparurent entre les mèches d'ebens qui avaient pris la place de ses longs cheveux blonds et bouclés. L'homme était loin d'être bête, ou alors juste bon observateur.

Utiliser la métamorphose signifierait donc que je veux être discrète? Ne suffirai donc pas d'un seul ciré pour cela?

La princesse ne broncha pas aux belles paroles de l'homme. Pour elle, les hommes n'étaient pas fait pour ça, ils n'étaient bon que pour être dominés, être dans un lit... enfin surtout, être ses esclaves. Elle se massa la nuque. Qu'est ce que ça pouvait bien lui avancer de savoir ce qu'elle faisait là? Il voulait pas non plus savoir si elle avait uriner avant de sortir de chez elle? Autant lui raconter sa vie...
Néanmoins elle lui adressa un sourire et lui envoya un regard joueur.

Ce n'est pas le fait de la présence ou non de l'aubergiste qui me fera raconter ma vie sieur.

Ah, si elle avait sa vraie apparence, cet individu serait à ses pieds en ce moment, en train de lui donner du plaisir... Elle avait appris à ne pas parler avec la future nourriture, ça pouvait être dangereux.
Laurelin se pencha vers l'inconnue, le même sourire au visage qu'elle approcha des oreilles de celui-ci, pour lui souffler de sa voix douce et attirante:

Et une dernière chose, qui dit que cette apparence n'est pas tout bonnement la vraie? Ne dit on pas, ne vous fiez pas aux apparences? Ne jugez pas trop vite avant de savoir...mais de toute façon, ce n'est pas vos affaires, et vous ne saurez donc jamais. Ça vaux peut être mieux pour vous de vivre dans l'ignorance, qui que vous soyez.
Revenir en haut
Logan Wayard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 12:58 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

Un très léger sourire aux lèvres, j'observais chacune des mimiques de la jeune femme. J'écoutais chacune de ses répliques silencieusement, ne cessant de sourire. Baissant le regard, je fis tourner mon verre entre mes doigts puis avalais une longue gorgée avant de venir grattouiller le cou de la créature qui m'accompagnait. Laissant un soupir m'échapper, je secouais la tête puis plongeais mon regard dans celui de l'inconnue.

Un seul et unique cirée ne suffit pas pour être discrète. Et c'est justement le fait que vous croyez le contraire qui me fait penser qu'actuellement, vous n'êtes pas dans votre élément. Soit vous êtes une fille de noble qui ne s'est jamais mêlée au peuple, soit vous êtes... une simple étrangère.

Je remarquais lors le regard joueur qu'elle affichait. Aussitôt, une lueur se mit à briller dans mes yeux. Cette jeune femme m'intéressait au plus au point. Ainsi donc elle ne me dirais rien. De nouveau je soupirais puis avaler une autre gorgée. Croisant mes bras sur le comptoir, je dirigeais une nouvelle fois mon regard sur l'inconnue. Mais qu'avait-elle donc à cacher ?


Ah oui, vraiment ? Dommage, moi qui croyais que vous auriez préféré que l'on vous fasse la cour un peu plus... intimement. Mais qui aurais cru que vous préféreriez faire cela devant un public...?

Elle s'avançait vers moi et tandis que je pouvais enfin sentir son souffle chaud dans mon cou, je fermais les yeux brièvement et souris. Cette femme avait le don de faire naitre une certaine curiosité en moi. Je plaçais alors mon visage face au sien, mes lèvres proches des siennes.

Peut être bien mais... Si cette apparence est votre véritable apparence, cela signifierait que vous avez dû changer d'apparence pour un certain temps et bien souvent, lorsque l'on ne souhaite pas être reconnu, c'est que l'on accomplit de mauvaises choses... Qui sait ? Peut être êtes-vous un assassin ? Mais, à mon humble avis, si vous aviez accomplit quelque chose qui valait la peine d'être envoyé aux geôles du château, vous auriez changé d'apparence bien avant d'entrer dans cette auberge. Pour éviter d'être reconnu. J'en conclu donc, de par le moment auquel vous avez changé d'apparence, que celle que vous avez maintenant n'est pas votre véritable apparence... Mais peut être me suis-je trompé ?

Je haussais un sourcil, attendant une réponse, puis terminais mon verre cul sec avant d'appeler une des serveuses.


Puis-je vous offrir un rafraichissement ?

Revenir en haut
Laurelin Fowl
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 8 Juil - 12:13 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

Laurelin resta passive tout en écoutant attentivement l'inconnu. Les yeux métalliques de la jeune femme étaient plongés dans le feu dont les flammes dansantes léchaient les parois de la cheminée. Son regard valsa d'ivrognes à ivrognes pour s'arrêter sur l'étrange créature qui était perché à l'épaule de l'homme. En parlant de lui d'ailleurs, il était bien prétentieux pour un villageois... et les poches bien trop pleine d'or. Qui achèterait un aubergiste pour qu'il s'éloigne de la conversation? Certainement pas un pauvre paysan ou un villageois. Autant aller dehors pour discuter! Serait ce un noble alors en face d'elle.
La princesse fronça les sourcils, demeurant pensive. C'était bien la première fois que son cerveau fonctionnait aussi vite. Elle en attraperait même des maux de tête. 
Un long silence suivi les paroles de l'homme assit à ses côtés, enfin, juste entre eux car autour, les rires et les bagarres d'hommes soûls ne cessèrent pas une seule seconde. Mais la jeune femme n'y prêtait pas attention, elle était bien trop absorbée par la conversation et l'homme l'intrigué de plus en plus. Pourquoi vouloir savoir à tout prix qu'est ce qu'une femme faisait au bar? Ne pouvait elle pas juste avoir envie de manger et de boire jusqu'à plus soif?
Elle se caressa du bout de son index droit, sa lèvre inférieure tout en le dévisageant, gardant ce même regard joueur. Un large sourire suivit la question de l'inconnu et elle finit son verre. Ça voulait tout dire. Après que la serveuse eut remplit son verre, elle tourna ce dernier entre ses mains gantées, plongeant son regard perdu dans le liquide alcoolisé. A vrai dire, elle ne cherchait tout bonnement pas à être discrète, juste passer sa faim et trouver de quoi la divertir. Ah oui, et aussi, à ne pas être reconnue!

Je ne pense pas vous avoir dit que je voulais être discrète sieur ni que l'on me fasse la cour.

La jeune femme aux cheveux noirs en bataille avait gardé son regard plongé dans son verre, perdant ainsi toute connexion avec le monde extérieur. Elle ne ferma pas une seule fois les paupières, se remémorant sa vie passée, lorsqu'elle était petite frivole, guillerette et que les garçon lui faisait la court... et le plus amusant dans tout ça, c'est qu'elle n'avait pas changé après 8ans de passés. Laurelin était toujours une gamine naï.. Non...ce garçon. Plus jamais naïve.
Ses yeux se clorent et adressa un long sourire à l’inconnu.

Et je répéterais tout simplement ma phrase d'avant: ne jugez pas trop vite avant de savoir...mais de toute façon, ce n'est pas vos affaires, et vous ne saurez donc jamais
Revenir en haut
Logan Wayard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 8 Juil - 13:08 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

J'observais et écoutais la jeune femme silencieusement, laissant un large sourire étirer mes lèvres au fur et à mesure que celle-ci parlait. Mon verre remplit à nouveau, j'en buvais une autre gorgée et soupirais légèrement avant de reporter mon attention sur l'inconnue. Je souriais. Décidément, cette personne était intelligente en plus d'être douée et... très jolie par dessus le marché. Brièvement presque imperceptiblement, ma langue glissa sur mes lèvres. Approchant mon tabouret vers celui de la jeune femme, je m’avançais vers elle et lui murmurais doucement :

Vous êtes donc si exigeante que cela pour le choix de votre compagnon ?

Mon visage étant proche du sien, j'en profitais pour la détailler attentivement. Son visage possédait des traits fins et son corps, du peu que je pouvais en voir, me semblait plutôt agréable à regarder. Un léger sourire étirait mes lèvres. Ce n'était pas encore la princesse, certes, mais pour l'instant, cela pourrait faire l'affaire. Je terminais alors mon verre cul sec, le poussant du bout du doigt devant moi, puis me retournais vers la jeune femme. Tandis qu'à nouveau je grattouiller la créature dans le cou, un léger ronronnement se fit entendre. Je soupirais doucement puis plongeais mon regard dans le sien. Des yeux gris métallique d'une beauté incroyable.

Je pense qu'entre nous, ça a plutôt mal commencé... Et pourtant, je m'efforce de vous plaire. Alors, pour m'excuser de vous avoir importuné, je souhaite vous inviter à passer quelques temps au manoir Wayard. Il s'agit de ma demeure. Nous y avons nos propres sources chaudes, vous pourriez vous y relaxer. Actuellement nos suites pour nos amis sont toutes libres. Le service est irréprochable, je vous le promets. Alors, qu'en dites-vous ?

J'attendais alors une réponse et espérais sincèrement qu'elle serait affirmative. Prenant donc mon mal en patiente, j'attendis qu'elle eut pesé le pour et le contre avant de me lever lentement. Je lui tendis alors la main, l'animal qui m'accompagnait plongeant à nouveau sous les plis de mon long manteau de velours noir, s'y cachant.

Je vous en prie, veuillez accepter ma proposition... Rien ne me ferait plus plaisir.
Revenir en haut
Laurelin Fowl
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 8 Juil - 13:38 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

La jeune femme porta le verre d'alcool à ses lèvres, les entrouvrit pour laisser ce liquide chaud couler de long de sa gorge. Son regard se plongea dans les yeux bleus de l'inconnu tout en finissant son verre d'un trait. Aux paroles de l'inconnu qui suivirent, elle failli s'étouffer et porta ses fins doigts à ses lèvres humides. Elle se racla la gorge, reprenant ses esprits. Non, les hommes n'avaient pas vraiment l'occasion de prendre la parole et de donner leur avis avec Laurelin. C'était elle qui choisissait ses proies et même parfois, elle les achetaient aux marché d'esclaves. Alors oui, elle était très exigeante à propos de la nourriture. Mais vu le joli minois que ce jeune homme avait, elle ne ferais pas d’exception.
La princesse se mit face au jeune homme, enlaçant les doigts de ses mains et laissant un petit sourire. Elle plongea son regard charmeur dans celui de ce dernier, soulevant un sourcil pour le provoquer. Il était vraiment alléchant comme homme. Laurelin se mordit la lèvre inférieur tout en passant la main dans ses cheveux ébouriffé. Elle n'avait pas l'habitude de les avoir aussi court ce qui la déstabilisa quelque peu en y repensant.
La princesse remonta son corsé qui lui gonflait un peu plus la poitrine qu'elle désirait tant alors que l'inconnu du nom de Wayard se levait. Alors comme ça, il voulait que leur relation s'améliore et pour ça il voulait qu'elle vienne chez lui. Pourquoi pas dire tout de suite qu'il voulait lui faire l'amour au lieu de faire des sous-entendu grotesque? Il lui plaisait néanmoins. Elle lui adressa un large sourire, créant ainsi plusieurs fossettes autours de sa bouche sensuelle. Elle se leva à sa suite et dépoussiéra ses vêtement plaines de miettes de pain. La princesse fit un geste de la main envers la servante et jeta son capuchon sur sa tête. Elle ne prêta pas une seule seconde à la main tendue de l'homme, une fois de plus pour le provoquer. Elle espérait faire mouche.
Des sources chaudes? Manoir Wayard? Alors ainsi elle avait raison, c'était un noble ou alors un riche héritier. Elle réfléchie quelque instant mais en très peu de temps. La seule chose à laquelle elle s'inquiétait, c'était son père, le roi. Mais il ne faisait jamais attention à elle, alors pourquoi hésiter? De toute façon, si c'était un piège, c'était d'elle que devait se méfier l'inconnu.

Allons y alors, sieur Wayard.
Revenir en haut
Logan Wayard
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 11 Juil - 15:49 (2011)    Sujet du message: 05/07/2011 Répondre en citant

Je souriais légèrement, sachant que la proposition que je venais de faire à cette jeune femme devait lui sembler des plus alléchantes. J'attendis patiemment sa réponse puis haussais un sourcil tandis qu'elle ignorait purement et simplement la main que je lui tendais. Encore un prétexte pour me provoquer. Je soupirais doucement puis secouais la tête avant de relever mon capuchon et le glisser sur mon crâne. Je déposais à nouveau une pièce d'or sur le comptoir et alors que je me retournais pour prendre la direction de la sortie, un large sourire étira mes lèvres. J'avais une nouvelle fois réussis à piéger ma proie. Lorsqu'elle serait au manoir Wayard, là où je séjournais, elle ne pourrait plus m'échapper. Je fronçais subitement les sourcils lorsqu'un léger ronronnement s'éleva puis baissais les yeux et vis que la créature qui m'accompagnait semblait tout aussi satisfaite que moi. Je lui grattouillais alors juste en dessous de la mâchoire puis refermais les pans de mon long manteau de velours noir autour de moi et tournais lentement la tête vers la jeune femme.

Suivez-moi, je vais vous guider à travers la ville et ses nombreuses ruelles...

Marchant alors d'un pas souple, je quittais les lieux en compagnie de l'inconnue et me dirigeais vers le manoir Wayard.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:39 (2018)    Sujet du message: 05/07/2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Royaume de Galicia Index du Forum -> Galicia et ses alentours -> La taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com